Le boudin

Comme tout groupe organisé, la Légion possède son propre cri de ralliement. Les accents de ce chant, le célèbre « Boudin », sont connus dans le monde entier pour avoir raisonné à de nombreuses reprises sur les théâtres d’opérations où la Légion a combattu. Son refrain « tiens, voilà du boudin » remonte à la Guerre de 1870, pendant laquelle la plupart des légionnaires étaient des Alsaciens, des Lorrains et des Suisses. Il rythme le pas des képis blancs (88 pas à la minute contre 120 pas pour les autres militaires français) et leur donne cette allure martiale et cette démarche chaloupée, à nulle autre pareille.

suite...